Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2005

Les Rencontres pratiques

La dernière ligne droite s'approche et le moment me semble bien venu pour donner quelques informations pratiques :

Les lieux des Rencontres :

Cinémathèque de Nice, Acropolis, 3, esplanade Kennedy - Nice

Théâtre Trimages, 17, rue Alsace Lorraine - Nice

On m'excusera d'insister sur la situation géographique du théâtre Trimages, mais Acropolis me semble mieux identifié que la rue Alsace Lorraine. Une fiche pratique, en téléchargement à votre gauche vous donne un plan d'accès. Plusieurs parkings sont disponibles à proximité.

Les tarifs :

Une séance : 4 € / tarif édudiant : 3 €

Pass Rencontres (valable toute la manifestation) : 20 €

Pass Rencontres et adhésion 2006 à Regard Indépendant : 40 €

Conférence-débat et tables rondes : entrée libre.

Les séances d'ouverture et de clôture sont accessibles sur invitation en fonction des places disponibles. Les invitations se demandent par couriel : regardindependant@gmail.com ou au 04.93.62.12.84.

Sur place, vous trouverez un espace bar et, à la vente, les Nouvelles Liaisons Covalentes, le journal de l'association ainsi que quelques ouvrages spécialisés.

Le programme :

Il est en téléchargement sur votre gauche, ainsi qu'une grille simplifiée pour mieux organiser votre semaine. comme tout programme qui se respecte, il est suceptible de modifications, y compris au dernier moment. C'est la loi du spectacle. "The show must go on" comme on dit dans les comédies musicales.

L'équipe :

Elle sera à votre disposition pour vous faire passer un moment agréable et vous espére nombreux. N'oubliez pas votre clef USB ou un CD vierge pour bénéficier de la bande son de la manifestation.

Nous vous souhaitons de bonnes Rencontres, pleines de découvertes et de ravissements.

06:05 Publié dans Rencontres | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

7èmes RENCONTRES, voilà un mot qui annonce la couleur. Car ces rencontres en induisent d’autres, plus fortuites.
Lorsqu’on s’en va au quartier du Port proposer notre affiche, par exemple.
Une belle vitrine, on passe devant, on se dit qu’ici, l’étendard de notre festival aurait bonne place, que l’écrin est bon.
On entre, on lance un claironnant et positif « Bonjours ! », puis on place sa phrase préparée à l’avance et là, ô surprise, le maître des lieux est d’accord !
Ca alors ! Combien de fois ai-je répété ce cérémonial, je ne compte plus, mais c’est toujours le même étonnement : la personne pour qui j’étais un inconnu ACCEPTE.
De bon cœur et sans trop savoir le pourquoi du comment, elle accepte de me laisser placarder notre enseigne.
Je me crois obligé à chaque fois, tout en préparant mes morceaux de scotchs, de lui expliquer les lieux, les dates, l’association, le cinéma, l’art, le monde et comment qu’elle est belle notre affiche.
Oui… c’est vrai… parfois, on rentre et puis on vous dit non, mais c’est plutôt rare. Plus rare en tout cas que toutes les fois où l’on vous a sourit. Un jeune couple gérant un établissement qui engage la conversation… Une dame qui admire la photo de « madame Nakache ».
Ah, si seulement la pluie avait cessé quelques minutes, quelle belle promenade.

Écrit par : L U C | 19/10/2005

Et bien voila une note qui réchauffe le coeur ! Ce soir, malgré la pluie, j'étais au Ciné Café pour leur parler aussi de notre beau programme. Même si j'étais en terrain connu, je voyais avec plaisir des gens que je ne connaissais pas prendre des notes, relever les horaires, s'interroger sur les Créative Commons, réagir sur la diffusion à Nice. Quel plaisir. Quelle dernière angoisse que cette question à suspense : viendront-ils ?

Écrit par : El Présidente | 19/10/2005

Les commentaires sont fermés.